Qu'est-ce que c'est ?

Le permis de conduire est un examen qui donne l’autorisation de conduire un véhicule motorisé, et qui consiste en une partie théorique sur le Code de la route et en une partie pratique de conduite avec un examinateur.

Pour qui ?

PERMIS B mention 96 : Conduire un véhicule dont le PTAC de la remorque est supérieur à 750kg et inférieur ou égal à 3.5 tonnes ou si la somme du PTAC du véhicule et de la remorque est supérieure à 3.5 tonnes et inférieure ou égale à 4.25 tonnes.

PERMIS BE : Conduire un ensemble articulé dont le véhicule tracteur ne dépasse pas 3,5 tonnes de PTAC tractant une remorque de moins de 3,5 tonnes et dont le poids total de l’ensemble véhicule tracteur et remorque est inférieur à 7 tonnes de PTAC.

PERMIS C : Conduire un véhicule de transport de marchandises dont le PTAC excède 7,5 tonnes.

PERMIS CE : Conduire un véhicule dont le PTAC excède 3,5 t attelé d’une remorque ou d’une semi-remorque dont le PTAC excède 750 kg.

PERMIS D : Conduire un véhicule de transport de voyageurs de plus de 9 places et de plus de 8 mètres.

Si le dernier permis obtenu date de plus de 5 ans, il est nécessaire de repasser et réussir l’Épreuve Théorique Générale (code)

Prérequis

  • Savoir lire et écrire la langue française
  • Être apte médicalement
  • Être titulaire du permis B en cours de validité
  • Permis BE & B96 : être âgé de 18 ans minimum
  • Permis C : être âgé de 21 ans minimum
  • Permis CE : être agé de 21 ans minimum et être titulaire du permis C
  • PERMIS D : être âgé de 24 ans minimum

La formation préparatoire à l'examen du permis de conduire

Une baisse significative de la mortalité routière a été obtenu an France. Toutefois, compte tenu du nombre encore important de victimes sur les routes, l’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation. Apprendre à conduire et devenir usager de la route est une démarche éducative exigeante dont les enjeux en termes de sécurité routière sont de première importance.

Ainsi, les grands enjeux éducatifs portent particulièrement sur :

  • L’accidentalité des jeunes de 14 à 25 ans ;
  • L’accidentalité liée à l’usage de deux-roues motorisés ;
  • La sécurité des usagers vulnérables ;
  • La lutte contre l’usage de substances psychoactives associé à la mobilité ;
  • La poursuite de la baisse des vitesses moyennes enregistrées ;
  • La mobilité durable et citoyenne ;
  • Le risque routier professionnel ;
  • Le vieillissement de la population.

Un nouveau programme de formation est mis en place, issu du Référentiel d’Éducation à la Mobilité Citoyenne. L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir être, savoirs, savoir-faire et savoir devenir.

Le programme de formation se veut une vue d’ensemble de compétences qu’un conducteur responsable doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.

Il vous faut prendre conscience que ce qui est appris en formation doit progresser et évoluer, après l’obtention du permis de conduire, en tenant compte des mêmes objectifs sécuritaires que lors de votre apprentissage.

Vous allez apprendre à manipuler et à circuler dans différentes configurations, à en connaître les risques et les limites. Vous allez, au travers de ce programme, comprendre les règles du code de la route ainsi que l’influence des règles physiques, psychologiques et physiologiques. Vous devez également vous situer personnellement en tant que citoyen dans vos choix de conduite.

Des cours théoriques et pratiques, collectifs ou individuels, vous aideront à atteindre les objectifs définis et à personnaliser votre progression. Votre formateur vous guidera et vous conseillera. Des tests de connaissances et de capacités pourront être mis en place au fur et à mesures.

Le livret d'apprentissage

Il est, avec votre demande de permis de conduire, le document indispensable et obligatoire lors de vos cours, tant théoriques que pratiques.
Dans ce livret, vous trouverez :

  • Les documents obligatoires concernant les cursus suivants : formation traditionnelle, apprentissage anticipé de la conduite ou conduite supervisée
  • Les compétences que votre formateur peut valider.

Ce livret est un guide dans votre parcours d’apprentissage. Il permet de savoir « où vous en êtes» mais aussi et surtout «où vous allez», pour devenir progressivement  autonome et compétent.

L'épreuve théorique générale (code)

Elle se déroule à l’issue de la période de formation en présentiel et/ou en ligne, dont le programme est décrit dans le document « Formation Théorique Générale (Préparation au code de la Route) ».

Les conditions d’âge :
-Avoir 17 ans en cas de formation traditionnelle à la conduite
-Avoir 15 ans en cas d’apprentissage anticipé à la conduite (AAC)

Les documents à présenter : la convocation et une pièce d’identité

L’épreuve théorique générale est valable pendant 5 ans et/ou pour 5 présentations à l’épreuve pratique (dans un délai de 3 ans) à compter de la date d’obtention.

Elle est composée d’une série de 40 questions (dont certaines en vidéo) à choix multiples reproduisant des situations réelles sur route et portant sur les 10 thèmes de la formation.

Les questions sont lues au moment où les images sont projetées, le candidat choisit les bonnes réponses parmi celles qui sont proposées (3 au maximum par question) en se servant d’une tablette. Une réponse est considérée comme juste si toutes les propositions exactes ont été validées.

Pour les questions sous forme de vidéo, le candidat doit penser à évaluer l’intervalle de sécurité et à regarder tous les rétroviseurs.

Pour réussir l’épreuve, il faut obtenir au minimum 35 réponses justes.

L'examen pratique

Il prend place à l’issue de la formation pratique à la conduite. C’est l’enseignant qui indique à quel moment se présenter à l’examen. Il faut avoir réussi l’épreuve du code.

Les conditions d’âge :
-Avoir au moins 18 ans en cas de formation traditionnelle à la conduite
-Avoir 17 ans et demi en cas d’apprentissage anticipé à la conduite (AAC)

Les documents à présenter :
– la convocation et une pièce d’identité

L’épreuve dure environ 32 minutes. Un expert, inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière évalue la capacité du candidat à conduire seul sans mettre en danger sa sécurité et celle des autres.

Le jour de l’examen, l’inspecteur présente l’épreuve et précise ce que le candidat va devoir faire :

  • Réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier
  • Suivre un itinéraire en se guidant de manière autonome, pendant environ cinq minutes
  • Réaliser deux manœuvres différentes, un freinage pour un arrêt de précision et une manœuvre en marche arrière
  • Procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière, et répondre à une question sur les 1ers secours
  • Appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesses s’appliquant aux élèves conducteurs
  • Adapter sa conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre
  • Faire preuve de courtoisie envers les autres usagers et notamment les plus vulnérables

L’évaluation réalisée par l’expert se base sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités. Cette évaluation consiste en un bilan de compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité. L’expert s’attache à valoriser vos acquis comportementaux plutôt que vos faiblesses. Il réalise ainsi un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée. Un échange entre l’expert et vous peut s’instaurer au cours de l’épreuve.

A l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle le bilan de compétences dans une grille d’évaluation. Le Certificat d’Examen du Permis de Conduire, sur lequel est noté le résultat, est envoyé par courrier ou téléchargeable.

En cas de réussite, le CEPC constitue le justificatif auprès des forces de l’ordre en attendant le permis de conduire. Le document est valable 4 mois maximum. Le conducteur est en période probatoire avec 6 points.

Durée de la formation

Permis B mention 96

7

Permis BE

14

Permis C

70

Permis CE

70

Permis D

70

*Attention, pour être présenté à un examen du permis de conduire, votre dernier permis doit dater de moins de 5 ans. Si ce n’est pas le cas, vous devez vous présenter à l’Epreuve Théorique Générale (ETG = Code de la route)

Contenu des formations :

Télécharger le programme ETG
Télécharger le programme Permis B mention 96
Télécharger le programme Permis BE
Télécharger le programme Permis C
Télécharger le programme Permis CE
Télécharger le programme Permis D

PERMIS BE

de réussite (2018)

135
stagiaires (en 2018)

PERMIS C

de réussite (2018)

169
stagiaires (en 2018)

PERMIS CE

de réussite (2018)

157
stagiaires (en 2018)

PERMIS D

de réussite (2018)

20
stagiaires (en 2018)